logo
  • destination saint martin
    destination saint martin Partez à la découverte de Saint-Martin, la "Friendly Island"...

    Saint Martin
  • se loger à saint martin
    se loger à saint martin Des hôtels de charme ou de luxe aux authentiques résidences de vacances, des villas de rêve... Saint-Martin offre des possibilités d'hébergement multiples.

    Les Hébergements
  • une année à saint martin
    une année à saint martin Saint-Martin vibre au rythme de nombreuses manifestations qui font découvrir la richesse de ses traditions et de son patrimoine.

    L'Agenda
  • saint martin, l'île de la gastronomie
    saint martin, l'île de la gastronomie Partez à la découverte des innombrables saveurs de Saint-Martin...

    Les Restaurants de Saint Martin
  • que faire à saint martin
    que faire à saint martin A Saint Martin, sur terre comme sur mer, chacun trouvera son bonheur...

    Activités à Saint Martin
  • saint martin plus qu'ailleurs
    saint martin plus qu'ailleurs Saint Martin, toujours plus de plaisir et de découverte... Photos, vidéos, fonds d'écran...

    Saint Martin, toujours plus
  • saint martin, zoom sur...
    saint martin, zoom sur... Chaque mois, Saint Martin vous invite à la découverte des spécificités de l'île...

    Zoom sur...

Baie de l'Embouchure

Le point de vue entre la Baie de l’Embouchure et la Baie Lucas

baie embouchureLe site d’Oyster Pond se situe au Sud du Quartier d’Orléans, à l’Est de l’île.

Cette zone naturelle est une coupure verte importante entre l’urbanisation qui se développe sur Quartier.

Les vues sont particulièrement remarquables depuis ce site. Il est ainsi possible de découvrir la mangrove de l’étang aux Poissons, la plus grande de la partie française, à l’Ouest ; les ilets de la Baie de l’embouchure mais aussi Tintamarre, au Nord, et des vues remarquables sur le milieu marin et, au loin, l’île de Saint-Barthélemy, à l’Est.

Situé sur un trajet touristique, nombreux sont les bus et rando-quad qui s’y arrêtent pour montrer la richesse paysagère de la partie française. De nombreux touristes profitent ainsi de la marée basse pour traverser la mer et rejoindre l’un des ilets situés à proximité de la côte.

Le site est également important pour les saint-martinois : on y observe en effet chaque jour des pêcheurs, des sportifs, des promeneurs ou encore tout simplement des personnes venant se détendre dans une chaise.

La végétation du site est actuellement fortement dégradée, mais la végétation caractéristique de ce secteur y est remarquable car il s’agit d’un milieu où se mêlent les espèces caractéristiques de la forêt xérophile et les espèces caractéristiques du bord de mer.
Il y a une vingtaine d’années, les forêts et bois xérophiles occupaient encore la majeure partie de la côte de Saint-Martin. Mais ces surfaces forestières ont été considérablement défrichées pour les constructions, laissant place à leurs stades de dégradations : taillis boisés, taillis et savanes. Ne subsistent que de rares forêts xérophiles relictuelles, comme celles de Pic du Paradis.
etangpoissonsLes arbres des forêts xérophiles sur sol calcaire ont leurs feuilles caduques au Carême. Les plus courants sont le Mapou gris (Pisonia subcordata), le Poirier (Tabebuia heterophylla), et le Gommier rouge (Bursera simaruba). Le Gaïac (Gaïacum officinale) est devenu très rare et ne se retrouve quasiment plus qu’à Tintamarre. Les fleurs et fruits de ces 3 dernières espèces sont connus pour être les plus butinées et consommés par les oiseaux forestiers, notamment le Colibri huppé (Orthorhyncus cristatus), la Paruline jaune (Dendroica petechia), l’Elénie siffleuse (Elaenia martinica), le Viréo gris (Vireo altiloquus) ou encore la Tourterelle à queue carré (Zenaida aurita).

La diversité des reptiles et des insectes,est également importante dans ce type de milieux. Ce milieu rencontre, à Oyster Pond, la végétation de bord de mer, caractérisée par des raisiniers, des romarins, des cactus (dont le protégé Melocactus intortus), des palétuviers… Les mangroves sont des forêts de palétuviers installées le long des côtes vaseuses et des baies. La mangrove bénéficie des éléments nutritifs apportés par les eaux marines et les eaux de ruissellement des rivières de l’intérieur des terres. La production primaire de la litière de mangrove constituée des feuilles, rameaux, et fruits de palétuviers est très importante : 10 à 16 tonnes de matière sèche /ha. Sa matière organique est à l’origine de nombreuses chaînes alimentaires.
Les mangroves sont de véritables nurseries : mollusques, crustacés et petits poissons de mer ou de rivière, s’y reproduisent. Leurs larves ou juvéniles profitent de l’abondance nutritive de ce milieu. Les vasières de mangroves fournissent donc une nourriture très abondante à de nombreux limicoles migrateurs tels les bécasseaux, chevaliers, pluviers,…
De nombreux oiseaux marins trouvent leur nourriture dans les eaux calmes et peu profondes des mangroves : les sternes, le Balbuzard Pécheur (Pandion haliaetus), le Pélican brun (Pelecanus occidentalis), la Frégate superbe (Fregata magnificens),…

Textes : Association de gestion de la Réserve naturelle de St Martin / Antenne du Conservatoire du Littoral et Délégation Outre Mer .


puce-bleue Partez à la découverte des principaux lieux d'intérêt de l'île de Saint Martin

saint martinsaint martinsaint martinsaint martin

idimweb